En Côte d’Ivoire, le taekwondo est devenu le deuxième sport national après le football

Grâce aux performances de certains athlètes ivoiriens et à ses valeurs éducatives, l’art martial sud-coréen passionne la classe moyenne et les élites du pays.