Au Kenya, des malades et des cadavres séquestrés à l’hôpital

Parce que personne ne peut payer la facture, des patients et des défunts sont retenus dans des hôpitaux, parfois pendant des mois voire des années.