En Algérie, le pouvoir se raidit à l’approche de l’élection présidentielle

Le scrutin du 12 décembre, voulu et imposé par l’armée, se prépare dans un climat de crise politique toujours plus aiguë.