Le journaliste algérien Khaled Drareni condamné en appel à deux ans de prison ferme

Il était jugé pour « incitation à un attroupement non armé et atteinte à l’intégrité du territoire national ». La sentence, inédite par sa brutalité, a surpris et choqué journalistes, avocats et ONG, en Algérie et au-delà.